L'Antipode ouvre ses portes !

Sport et culture

L'Antipode était à l'étroit : il ne le sera plus. Installé depuis 60 ans à Cleunay, l'équipement de quartier a posé ses valises dans un bâtiment à cheval entre les deux quartiers Cleunay-Courrouze. Entre ses (nouveaux) murs, on retrouve la MJC, la bibliothèque, et bien sûr une scène de musiques actuelles. Comme avant... mais en plus grand !

L'essentiel à retenir

  • Sur 5000m², le nouvel Antipode accueille une bibliothèque, une MJC et une scène de musiques actuelles
  • Coût du nouvel Antipode : 21,2M€

Ouvert en 1962 à Cleunay dans des préfabriqués (remplacés par le bâtiment en dur en 1974), l'Antipode, toute première MJC de Rennes, n'avait jamais déménagé. C'est désormais chose faite : l'équipement emblématique du quartier Cleunay s'est installé dans de nouveaux locaux, à quelques centaines de mètres seulement des anciens. L'âme ne change pas mais le lieu prend de l'ampleur, avec pas moins de 5 000m² répartis entre une Maison des jeunes et des cultures (MJC), la bibliothèque de quartier, et bien sûr la scène de musiques actuelles.

On y trouve notamment une salle de concert à la capacité doublée par rapport à l'ancien bâtiment (1 000 personnes désormais), pourvue d'une scène de 140m². La scène de musiques actuelles qu'est l'Antipode y gagne un nouveau positionnement à l'échelle nationale. Mais pas question pour autant de renoncer à la découverte d'artistes émergents : ils seront programmés dans le bar club de 300 m², à la jauge plus réduite.

Le bâtiment comprend également trois studios de répétition (ouverture en novembre), des loges pour les artistes et, grande nouveauté, un atelier de création de 120m² où les artistes pourront travailler et expérimenter dans les conditions de la scène.

L'Antipode et la musique

Des concerts, il y en a toute les semaines à l'Antipode, et les artistes peuvent être aussi bien locaux qu'internationaux ! L'équipement est labellisé SMAC (scène de musiques actuelles conventionnée) et membre de la Fédération française des lieux de musiques actuelles. Une activité loin d'être amateure donc. La scène de l'Antipode a même vu naître quelques célébrités : Agnès Obel, Josh Beck, Orelsan...
Dans ses nouveaux locaux, l'Antipode prévoit de faire 80 à 90 concerts chaque année.

ici

35 % des artistes programmés sont issus de la Métropole

terre

30 % des artistes programmés sont internationaux

Côté MJC, 800 m² sont consacrés aux accueils de proximité. Espace détente, espaces enfance pour les accueils de loisirs et périscolaires, jardin pédagogique, espaces dédiés aux ateliers de pratiques et d’expressions... De quoi accueillir confortablement les habitants, petits ou grands, pour leurs activités à l'Antipode !

La bibliothèque de quartier, historiquement liée à l'équipement, a elle aussi emménagé dans les locaux. Sur 800m², les usagers y ont à disposition 26 000 livres, CD et DVD, mais aussi, et c'est nouveau, un fonds de partitions, un fonds de vinyles, et même un service de prêt d'instruments de musique (guitares, amplis, ukulélés...). Une bonne façon de s'initier sans se ruiner !

On a développé de nouveaux services en lien avec l'orientation musicale de l'Antipode.

Marylène Dombrat, directrice de la bibliothèque Antipode
vinyles

800 vinyles (bientôt 1000 !)

piano

1 piano à disposition

livres

26 000 livres, CD et DVD

Le chantier de l'Antipode

Le chantier de l'Antipode a été complexe. Avec le passage du métro en diagonale, il a fallu construire, sous l'Antipode, un pont enjambant le tunnel du métro. Coût global du bâtiment : 21,2M€.
Un projet qui illustre le haut niveau d'investissement de la Ville de Rennes en matière culturelle.

Quand TVR explore l'Antipode

Sources et ressources

  • Des questions sur la politique culturelle menée par la Ville ? Vous pouvez contacter votre élu, Benoît Careil, adjoint délégué à la culture (b.careil@ville-rennes.fr)
  • Quels projets pour le quartier Courrouze ? Les réponses dans notre carte sur les projets urbains à Rennes.