Un nouveau dépôt de bus à Baud-Chardonnet en 2026

Transports
Vue sur l'actuel dépôt de bus, près des berges de la Vilaine, depuis un immeuble de la Zac Baud-Chardonnet
Vue sur l'actuel dépôt de bus, près des berges de la Vilaine, depuis un immeuble de la Zac Baud-Chardonnet (Arnaud Loubry)

Situé actuellement à proximité des bords de la Vilaine, le dépôt de bus du réseau Star va être déplacé, plus au sud. L’enjeu est double : libérer de l’espace pour l’aménagement de la Zac Baud-Chardonnet et disposer d’un dépôt adapté au futur réseau.

L'essentiel à retenir

  • Création d'un nouveau dépôt de bus à Baud-Chardonnet
  • Libération de l'emprise actuelle, en bord de Vilaine, pour l'extension de la Zac Baud-Chardonnet
  • Un futur dépôt dimensionné et équipé pour accueillir une flotte de 300 bus électriques, qui équiperont les lignes urbaines à horizon 2030
  • Livraison en 2026

Concertation des habitants - Du 30 mai au 8 juillet 2022

Une concertation des habitants aura lieu du 30 mai au 8 juillet, il sera possible de déposer vos remarques  :

  • en ligne via le registre dématérialisé
  • sur  support papier accompagné du registre d’expression du public à l’Hôtel de Rennes Métropole,
    4 avenue Henri Fréville à Rennes.

Des informations complémentaires sur le projet soumis à concertation pourront également être demandées auprès du maître d'ouvrage à l'adresse suivante :

Hôtel de Rennes Métropole
Direction de la Mobilité et des Transports – Service Métro et Investissement Transports
4 avenue Henri Fréville, CS 93111
35031 Rennes Cedex

Une réunion publique est prévue le jeudi 23 juin à 18h30 à la salle polyvalente de l'Espace des 2 rives (4, allée Georges Palante, à Rennes).

« Le déplacement de l'actuel dépôt de bus situé sur le secteur de Baud-Chardonnet s’inscrit dans une opération d’aménagement conséquente, la Zac Baud-Chardonnet, situe Matthieu Theurier, vice-président de Rennes Métropole délégué à la Mobilité et aux Transports. Il s’agit donc de libérer cet espace, proche des berges de la Vilaine, avec un enjeu : conserver un dépôt de bus en cœur de métropole, en intra-rocade. »

La surface actuelle du dépôt est de 6,2 ha. À la mise en service, l'emprise foncière du dépôt sera de 5,8 ha (sans l'emprise du bâtiment administratif, conservé),  avec possibilité d'extension à l'est, soit 7 à 8 ha au total.

Plan de situation actuelle et future
Plan de situation actuelle et future (Rennes Métropole)

Cet espace est constitué :

  •  des parcelles appartenant à la Ville de Rennes et Rennes Métropole
  • le parc de la Madeleine, à l'exception du Manoir de Baud
  • le terrain de la halle Sernam appartenant à la SNCF (négociations en cours).

Un dépôt dimensionné pour le futur réseau

« La création de ce nouveau dépôt intervient dans le cadre de nos actions en faveur de la transition énergétique du territoire, qui comprend notamment le passage progressif, jusqu'à 2030, des bus diesel aux bus électriques pour les lignes urbaines », rappelle Matthieu Theurier. Le futur dépôt , issu d'un travail commun avec les salariés de Keolis, comprendra :

  • l'accueil de 300 bus électriques, avec installation de recharge lente
  • une aire de remisage, équipée d'une ombrière photovoltaïque
  • un atelier de maintenance
  • une aire de lavage
  • Le poste de commande du réseau

L'atelier de maintenance, principal bâtiment de ce futur dépôt de bus, s'étendra sur une surface au sol de 6 400 m2. Le bâtiment atteindra un niveau de performance énergétique E4C1. Il fera la part belle aux matériaux biosourcés, notamment le boi,  pour sa construction et sera raccordé au réseau de chaleur de Baud-Chardonnet alimenté au bois-énergie.
C'est le groupement d'entreprises BLP & Associés / Ingérop / OVERDRIVE qui s'est vu attribuer  du marché de maîtrise d'oeuvre.

La mise en place de 1 300 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit de l'atelier de maintenance, ainsi que l'installation de 3 500 m2 de panneaux photovoltaïques sur l'aire de remisage des bus est en cours d'étude.

Ce dépôt, inséré dans un environnement urbain, sera entourée d'une haie végétalisée. Livraison prévue en 2026.
 

Coût du projet : 32 882 000 € HT (valeur 2019) dont 23 983 000 € HT de travaux et 8 899 000 € HT pour les études (maîtrise d'oeuvre, études environnementales), déconstruction de l'actuel dépôt et aléas.

Monique Guéguen

 

Sources et ressources

Le plan de déplacements urbains 2019-2030 de Rennes Métropole, qui intègre les objectifs du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET), comprend le développement des transports collectifs, avec un objectif de 100% de bus propres (électriques ou au GNV) à horizon 2030.

En savoir plus sur le projet urbain de Baud-Chardonnet