Maurepas - Gros Chêne : la métamorphose d’un quartier

Logement et urbanisme

Dans le quartier de Maurepas, la rénovation s’accélère : les tours emblématiques du Gros-Chêne vont être réhabilitées. À leur pied : une école pour former des gardiens d’immeuble vient d’ouvrir ses portes.

Pour commencer, une visite guidée en vidéo, par Archipel Habitat et TV Rennes

« Ça va tout changer ! » Cette habitante ne croit pas si bien dire. Dévoilées le 10 décembre, les premières images du futur quartier du Gros-Chêne ont de quoi laisser rêveur. Dehors : des arbres, la station de métro de la ligne b, un centre commercial rénové. Dedans : des halls d’immeubles spacieux et éclairés, des couloirs ouverts à la lumière du jour, des appartements de belle dimension et au dernier étage : la Maison des habitants, un espace commun ouvert et chaleureux, avec vue spectaculaire sur la ville. Ce projet audacieux s’inscrit dans le cadre du Nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU), qui va changer le visage du quartier. Ici, Archipel Habitat va réhabiliter 1 250 logements, dont les dix célèbres tours de Maurepas, construites à la fin des années 1950. Premiers immeubles concernés : les tours 5 et 7 de la rue Emmanuel-Mounier et ceux, tous proches, de la rue de la Marbaudais.

« Un exemple »

Ces logements bruyants et mal isolés vont être rénovés de fond en comble. L’isolation thermique des bâtiments est au programme, et une attention toute particulière a été accordée à l’acoustique. « Nous savons que lutter contre le bruit est important pour la tranquillité des habitants. Nous avons aussi misé sur la fierté d’habiter dans un bel endroit. Ces tours sont une sorte de laboratoire qui servira d’exemple pour la réhabilitation des huit autres tours de Maurepas », a souligné Nathalie Appéré, maire de Rennes. Les travaux vont rapidement démarrer : rue de la Marbaudais, des démolitions sont prévues dès le mois d’avril et concerneront 39 logements sur 1 400. Avec un projet original à la clé : le réemploi des matériaux issus de cette déconstruction. Archipel Habitat, épaulé par Bâti Récup, a choisi cinq partenaires pour mener à bien ce projet, qui sera réalisé en partenariat avec les habitants. Quant aux tours 5 et 7 de la rue Emmanuel-Mounier, les travaux débuteront au 4e trimestre 2019.

Gardiens d’immeubles en formation

Cette vaste réhabilitation du quartier entend aussi revitaliser l’emploi localement. Au pied de la tour n°1 du Gros-Chêne, une école originale, intitulée École de la proximité, a ouvert ses portes pour former douze gardiens et gardiennes d’immeuble. Une formation qui correspond à un besoin : Archipel Habitat, qui gère 16 000 logements et loge 29 000 personnes, emploie 75 gardiens et recrute chaque année une dizaine de personnes. « Cette école permettra aux habitants du quartier de bénéficier de l’essor économique et d’offrir des possibilités de parcours professionnels à des personnes éloignées de l’emploi », a rappelé Cécile Bélard du Plantys, la directrice générale d’Archipel Habitat. Les douze stagiaires vont suivre une formation sur plusieurs mois, en alternant cours théoriques et stages pratiques. De nouveaux gardiens d’immeuble pour un quartier tout neuf.

Anna Quéré
 

A RETENIR

  • 232 millions € investis pour la transformation du Gros Chêne. Un projet de rénovation porté par Archipel Habitat. 
  • Des nouveaux logements, plus grands, plus confortables, plus silencieux 
  • Le pari de la rénovation : à peine 3% de logements démolis sur 1400 concernés 
  • Un engagement pour l'économie circulaire avec le réemploi des matériaux de construction pour des projets de proximité 
  • L'école de la Proximité, pour former sur le quartier des personnes éloignées de l'emploi au métier de gardien d'immeuble.
sacs d'argent

492 M€ pour le renouvellement urbain d'ici 2026

groupe de personnes

30 000 habitants dans les quartiers prioritaires en 2014

carte

5 territoires prioritaires dans le cadre du Contrat de ville

Source : CCAS

Pour aller plus loin