Le plan de déplacements urbains (PDU) 2019-2030

Le Plan de déplacements urbains de Rennes Métropole a été adopté en conseil métropolitain le 30 janvier 2020.
Le Plan de déplacements urbains de Rennes Métropole a été adopté en conseil métropolitain le 30 janvier 2020. (Julien Mignot)

Comment assurer la mobilité de 500 000 métropolitains sur le territoire de Rennes Métropole, à l'horizon 2030, en respectant l'environnement  ? C'est l'enjeu du Plan de déplacements urbains adopté le 30 janvier 2020, après cinq ans de concertation.

Le nouveau Plan de déplacements urbains (PDU), document obligatoire dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants, fixe, pour 10 ans, l'organisation des mobilités et les actions en matière de transports et déplacements sur le territoire. Il prépare l'évolution des déplacements pour répondre aux besoins de mobilité de tous, en équilibre avec l'environnement.  Le PDU s'applique aux 43 communes de la métropole rennaise, pour la période 2019-2030.

  • 575,4 M€ pour les 26 actions inscrites dans le PDU

  • - 40% d'émission de gaz à effet de serre d'ici 2030

  • 500 000 habitants en 2030

Comprendre le PDU en 3 minutes

Pour accéder au contenu, j'accepte les cookie de Vimeo

Cinq ans de concertation

Pour accéder au contenu, j'accepte les cookie de YouTube

Quatre grands enjeux

  • L'environnement et le climat. Le PDU vise à réduire,  à l'échelle locale, de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et de diminution de la pollution, en cohérence avec le Plan climat air énergie territorial (PCAET) et le Plan de protection de l'atmosphère.
  • L'accessibilité. Le développement du territoire sur le modèle de la ville-archipel nécessite d'apporter une réponse aux besoins croissants de mobilité sur la métropole.
  • La hiérarchisation. Le PDU doit proposer un plan d'actions hiérarchisé, en fonction des capacités d'investissement des acteurs publics et des spécificités des territoires. Il doit permettre de cibler les actions sur les problématiques prioritaires.
  • La territorialisation. Le PDU, en développant un "mix" de solutions de mobilités, précise la mise en œuvre des solutions adaptées à chaque territoire (Rennes, cœur de métropole, pôles structurants et pôles de proximité).

Quatre priorités

  • Provoquer des changements de comportements
  • Garantir une mobilité pour tous
  • Hiérarchiser et territorialiser les modes de déplacements
  • Renforcer l'intermodalité à l'échelle du bassin de vie rennais

Objectif principal : développer les offres alternatives à la voiture solo

Le nouveau PDU comprend une série d’action qui répondent aux besoins de déplacements en accordant une plus grande place au covoiturage et à l'autopartage, aux transports collectifs, aux modes actifs, à l’intermodalité et en accompagnant le changement des comportements. Objectif :  favoriser les pratiques alternatives à la voiture solo.

Pour accéder au contenu, j'accepte les cookie de Genial ly

Extra-rocade : des perspectives pour renforcer l'offre

  • Un projet de trambus pour des trajets plus rapides et plus réguliers
  • Intégration dans le PDU de deux "TMV" (trains sur la même voie), en partenariat avec SNCF réseau, l'État et la Région visant à augmenter le nombre de trains en heures de pointe.
  • Partenariat avec l'État, la Région et le Conseil départemental pour l'aménagement de voies réservées (bus, covoitureurs), la création de pôles d'échanges,  des mesures pour limiter la congestion sur la rocade...
  • Expérimentation du renforcement de l'offre de transports collectifs  en partenariat avec la Région et les EPCI du Pays de Rennes.

Résultats de l'enquête ménages déplacements 2018

Le Plan de déplacements urbains prend en compte l'évolution des mobilités. L’enquête Déplacements, réalisée de janvier à avril 2018, porte sur les pratiques de mobilité des habitants de  392 communes du département (et au-delà), soit près  de 1 000 000 d’habitants.  Au total, 4 400 habitants de Rennes Métropole ont été interrogés. Voici les principaux enseignements pour la métropole rennaise.