Transports quotidiens : un nouveau plan pour changer nos habitudes

Transports
vélo et bus

Permettre à chacun de se déplacer de manière plus fluide et plus responsable dans la métropole, c’est l’enjeu du nouveau Plan de déplacements urbains. Un plan dont le projet a été arrêté ce 31 janvier par le conseil métropolitain, après concertation avec les habitants et avant enquête publique. Explications.

PDU, pour « Plan de déplacements urbains ». Derrière ces 3 lettres se cache un enjeu fondamental pour notre métropole et chacun de ses habitants, comme l’explique Jean-Jacques Bernard, vice-président de Rennes Métropole en charge des transports et des déplacements : « L’objectif, c’est de déterminer une feuille de route et d’organiser les mobilités dans la métropole à une échelle de 10 ans. Le PDU devra penser et organiser les déplacements quotidiens de 500 000 métropolitains afin de répondre à des enjeux fondamentaux : diminuer de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, répondre aux besoins croissants de mobilités liés à l'arrivée de nouveaux habitants, trouver une réponse aux problèmes de congestion, mettre en place des offres de déplacements alternatives à l’usage de la voiture solo. » 

[3 minutes pour comprendre] Les enjeux et objectifs du futur PDU de Rennes Métropole

Une vraie prise de conscience

Jean-Jacques Bernard, Vice-Président de Rennes Métropole en charge des transports et des déplacements

Afin d’élaborer ce plan, Rennes Métropole a mis en place une vaste concertation d'avril à octobre 2018, durant laquelle 1 300 métropolitains ont échangé et livré leur vision des déplacements de demain. « Ce débat public a permis de souligner l’attachement des métropolitains à notre modèle de développement, dit « ville-archipel », et qui repose sur une alternance de zones urbaines et de campagne », note Jean-Jacques Bernard.

« La concertation a également permis de constater à quel point les enjeux du PDU sont présents dans l’esprit des usagers, poursuit Jean-Jacques Bernard. Beaucoup nous ont dit avoir conscience que les modes de déplacements actuels ne sont pas tenables. Les gens sont prêts à changer de comportements, notre rôle est de leur en donner les moyens. »
Le futur PDU devra donc proposer des alternatives efficaces à la voiture solo, en proposant un panel de solutions passant par le développement des transports en commun, du covoiturage, du ferroviaire, et des modes doux. 

Des actions concrètes

Le PDU s’articule autour de 12 axes et 26 actions concrètes. En voici quelques-unes : 

  • Mise en service de la ligne b du métro en 2020 et 1 million de km de lignes de bus intrarocades redeployés sur les communes en extra rocade. 
  • Renforcement de l’offre ferroviaire sur les lignes Rennes-Châteaubriant et Rennes-Vitré 
  • Création de 35 km de voies réservées au covoiturage permettant d’accéder à la rocade et au cœur de Métropole. 
  • Réalisation de parcs-relais à proximité de la deuxième ceinture d’agglomération
  • Réalisation d’un Réseau Express Vélo de 102 km dans le cœur de Métropole, de Rennes jusqu’aux communes de la 2e ceinture, en complémentarité avec le Schéma directeur vélo qui vise à la réalisation d’un réseau cyclable intercommunal de plus de 500 kilomètres. 
  • Poursuite de la mise à disposition de 1800 nouveaux vélos à assistance électrique chaque année. 
  • Déploiement d’un réseau d’« ambassadeurs de la mobilité ». Ces femmes et ces hommes auront pour mission d’accompagner le plus grand nombre d’usagers aux changements de comportements en matière de mobilité. 

Et maintenant ?

Une enquête publique, au printemps 2019, permettra à tous les habitants, associations... de prendre connaissance du projet complet et de faire des remarques, avec pour objectif d’aboutir à l’approbation du PDU en fin d’année 2019.

argent

543,5 M€ Estimation du coût total du plan d'actions du PDU sur 10 ans

Enjeux, objectifs, actions concrètes, calendrier… un lien pour tout savoir, en détails, sur le projet de PDU de Rennes Métropole :