Quartier Jeanne d'Arc / Longs Champs / Beaulieu

Étang des Longs-Champs
Étang des Longs champs (J. Mignot)

Élue de quartiers et permanences

Emmanuelle Rousset
Emmanuelle Rousset (D. Gouray)

18e adjointe - Rennes 
déléguée aux quartiers Jeanne d'Arc - Longs-Champs - Beaulieu et Maurepas - Bellangerais et à la médiation et prévention délinquance

Halle de l'Épi (entrée côté étang),
60 rue Doyen Albert et Pierre Bouzat
Jeudi 31 janvier de 17h30 à 18h30
Association Jeanne d'Arc, 
5 bd Alexis Carrel
Samedi 26 janvier de 10h à 11h
Samedi 16 février de 10h à 11h

Co-présidentes de quartiers

Jocelyn Haslé, Co-présidente du quartier Jeanne d'Arc / Long-Champs / Beaulieu

Jocelyn Haslé, co-présidente du quartier Jeanne d'Arc / Long-Champs / Beaulieu

Jocelyne Haslé habite Rennes depuis plus de 40 ans. Après avoir longtemps vécu dans le quartier de Maurepas, elle est venue s’installer avec sa famille à Jeanne d’Arc en 1999. « Je connais beaucoup de monde dans ce secteur, avoue-t-elle en souriant. Quand je fais le marché rue Alexis Carrel le jeudi et celui du Gast le mardi, ça me prend du temps, car je croise toujours plein de gens ! »
Cette ancienne professeure de physique-chimie est  impliquée de longue date dans la vie associative. Elle est d’ailleurs toujours active au sein du Comité des fêtes de son ancien quartier, à Maurepas : « pour moi, l’important c’est de faire en sorte que tout le monde participe, chacun à sa mesure. J’aimerais bien essayer de rapprocher davantage ces quartiers si différents. On peut faire des choses en commun, notamment à l’occasion de la course de vélos », explique-t-elle. 
À Jeanne d’Arc,  Jocelyne Haslé s’occupe d’une association de tri solidaire avec l’aide de migrants bénévoles, et est aussi gestionnaire de la paroisse. Les journées sont remplies, l’emploi du temps bien huilé. La dynamique retraitée participe au Conseil de quartier depuis deux ans et se réjouit d’inaugurer cette co-présidence inédite avec sa jeune voisine Dania Lecomte, qui habite à deux pas. « Jeanne d’Arc est en pleine mutation : il y a beaucoup de familles qui arrivent avec de jeunes enfants. C’est un quartier qui se rajeunit, avec une belle mixité sociale. C’est chouette, ça se vit très bien ! » raconte-t-elle. Justement, pour accueillir au mieux les nouveaux habitants, Jocelyne Haslé aimerait proposer un parcours pour leur faire découvrir le quartier. Elle pense aussi à leurs jeunes voisins, les 10 000 étudiants qui vivent à Beaulieu. « Ils ont leur propre vie, mais on pourrait développer des relations. Par exemple, le Diapason, une salle de spectacle qui se trouve sur le campus, pourrait être plus accessible aux habitants du quartier. » La curiosité scientifique anime d’ailleurs toujours l’ancienne prof de physique chimie : « On pourrait aussi imaginer que le grand public puisse assister à des conférences de vulgarisation scientifiques animée par des chercheurs de la fac ».

Dania Lecomte, Co-présidente du quartier Jeanne d'Arc / Long-Champs / Beaulieu

Dania Lecomte, Co-présidente du quartier  Jeanne d'Arc / Long-Champs / Beaulieu
Dania Lecomte, Co-présidente du quartier Jeanne d'Arc / Long-Champs / Beaulieu (R. VOLANTE)

« Tout le monde peut-être important car tout le monde peut servir à quelque chose. » Cette phrase de Martin Luther King est un peu la maxime qui inspire Dania Lecomte, au quotidien. La jeune femme, originaire des Côtes d’Armor et née au Costa Rica, habite depuis 19 ans à Rennes.  Elle travaille aujourd’hui  comme adulte-relais au sein de l’Apras, l’Association pour la promotion de l'action et de l'animation sociale à Rennes. Comme Jocelyne Haslé, Dania Lecomte a habité Maurepas de longues années avant  de venir s’installer tout récemment dans le quartier Jeanne d’Arc. Et comme son homologue, la vie de Dania est rythmée par une vie associative bouillonnante. Cette maman de deux étudiants de 19 et 21 ans et d’une petite fille de 8 ans, a démarré comme parent déléguée dans l’école de ses enfants alors qu’elle habitait Villejean avec sa famille. C’est ensuite au centre social de Maurepas, qu’elle a appris comment fonctionnait une association avec des salariés, en étant membre du conseil d'administration de l’Association rennaise des centre sociaux. Elle a été aussi,  pendant 4 ans, présidente de Graines de rire, la première association des jardins partagés à Rennes. «  Le jardinage est simplement un bon prétexte pour créer du lien », sourit-elle modestement. Aujourd’hui, la toute nouvelle co-présidente prend ses nouvelles fonctions, très au sérieux, avec une pointe d’appréhension. « Là, c’est un peu l’inconnu pour moi. Jusqu’à présent, je n’avais jamais eu de liens avec  des élus. Ça me faisait un peu peur. Mais c’est motivant car je suis en confiance, nous avons des valeurs communes » explique la jeune femme. Être co-présidente permettra de relayer les doléances des habitants de manière constructive. « L’idée, c’est de décrypter ce qui se cache derrière une demande. On a tous des besoins universels : la sécurité, l’autonomie, la liberté, etc. Alors quand quelqu’un dit : je veux un parking en bas de chez moi, par exemple, il faut essayer de comprendre quel est le véritable besoin qui se trouve derrière cette demande. Ensuite, ce sont les techniciens de la Ville qui peuvent nous apporter des solutions. »

Dania Lecomte, qui avait aussi participé activement au budget participatif, s’enthousiasme pour cette ville « qui innove et qui ose ! » 
Elle souhaiterait d’ailleurs inciter les habitants des quartiers prioritaires à s’impliquer davantage dans la fabrique citoyenne et, comme sa voisine Jocelyne Haslé,  Dania Lecomte compte bien œuvrer pour proposer un accueil chaleureux aux nouveaux arrivants dans le quartier.