La ligne b du métro rennais a ouvert le mardi 20 septembre, après huit ans de travaux. Entre Saint-Jacques-de-la-Lande et Cesson-Sévigné, en 15 stations et 21 minutes, cette ligne relie le sud-ouest au nord-est de Rennes, en passant par Cleunay, Maurepas, Beaulieu... Des trajets plus fluides, de nouvelles places autour des stations, des quartiers redessinés… Voici comment la ville change avec l'arrivée du métro !

 

15 nouvelles stations de métro

(A. Loubry)

La ligne b met 21 minutes pour relier Cesson-ViaSilva à Saint-Jacques Gaîté. En heure de pointe, comptez 135 secondes seulement entre deux métros. La ligne comprend 15 stations, 2 grands pôles de correspondances (Gares et Sainte-Anne), 14 km de voies… Pour faciliter son accès, 2000 places de stationnement sont disponibles dans les 3 nouveaux parcs relais, connectés aux bus vers la métropole. 

sigle métro

15 stations dont 3 aériennes

personnes

113000 voyages par jour

TRACÉ

14 km dont 12,8 km commerciale

21 minutes pour la ligne b

21 minutes pour relier Cesson Via Silvia à Saint-Jacques Gaîté

Le savez-vous ?

113 000 voyages par jour sont attendus sur la ligne b du métro... ce qui devrait permettre de diminuer de 50 000 le nombre de voitures à circuler chaque jour dans la Métropole ! Chaque jour en 2022, on comptera 400 000 voyages sur le réseau Star, dont 60 % se feront en métro (contre 40 % en 2019).

50 000 voitures en moins par jour avec la ligne b

50 000 voitures en moins par jour dans la métropole grace à la ligne b

2 000 places de stationnement dans les 3 nouveaux

2 000 places de stationnement dans les 3 nouveaux parcs relais

Parc-relais ligne b

3 parcs relais sur la ligne b pour un total de 2000 places

Source : Rennes métropole

L'ouverture de la ligne b permet désormais à 3 Rennaises et Rennais sur 4 de vivre à moins de 600 mètres d'une station de métro. Cette nouvelle ligne relie également Saint-Jacques-de-la-Lande et Cesson-Sévigné. Quant aux autres communes de la Métropole, elles vont bénéficier très prochainement d’un redéploiement d’un million de kilomètres de lignes de bus vers l'extra-rocade, ce qui permettra d’accroître l'amplitude et la fréquence des bus métropolitains.

Nathalie Appéré, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole

Trois nouveaux parcs-relais

Avec la ligne b, trois parcs-relais supplémentaires ont ouvert, avec pas moins de 4 112 places voitures et 400 places vélos. Le parc-relais Cesson-Via Silva, à la conception plus technique, ouvrira début 2023 : en attendant, un parc-relais provisoire est mis en place. Tous les autres sont d'ores et déjà ouverts. Ces zones de stationnement, gratuites pour les usagers du métro, viennent s'ajouter aux 4 parcs-relais déjà présents le long de la ligne a, et à celui près de l'axe est-ouest.

Un réseau de bus redéployé

L'ouverture de la ligne b du métro s'accompagne du redéploiement du réseau bus Star vers les communes de la métropole, pour améliorer les fréquences et l'amplitude horaire. Ce nouveau réseau sera en place le 24 octobre.

148 lignes de bus urbains et métropolitains couvriront la totalité du territoire de Rennes et de sa métropole, dans les 43 communes. On comptera notamment 7 lignes Chronostar à haut niveau de service, 17 lignes express qui vont plus vite matin et soir, et 32 lignes métropolitaines.

Un bus STAR

1 million de km redéployé vers les communes en 2022

Source : Rennes Métropole
148 lignes de bus

148 lignes de bus dans les 43 communes de la Métropole

42 km de couloirs réservés aux bus sur les axes principaux, pour garantir fréquence et régularité

42 km de couloirs réservés aux bus sur les axes principaux, pour garantir fréquence et régularité

La ligne b permet d’effacer des lignes de bus dans le cœur de Rennes Métropole et donc de redéployer de nouveaux moyens au profit de l’ensemble des communes. Ainsi, l’offre de bus va augmenter de près de 10 % pour les villes des première et deuxième couronnes métropolitaines. Partout ou presque dans la métropole, il y aura plus de bus, plus souvent et plus tard, et aussi plus de connexions aux lignes a et b du métro. Et donc beaucoup moins de raisons de prendre sa voiture.

Matthieu Theurier, vice-président à la mobilité et aux transports

Avant la mise en service du nouveau réseau de bus le 24 octobre, vous pouvez déjà vous projeter et découvrir vos futurs voyages grâce au simulateur d'itinéraires sur : www.star2022.fr

STAR : nouveau métro, nouveau réseau, ligne b, Rennes | STAR Nouveau réseau

Présentation du nouveau réseau STAR (bus, métro, vélo, covoiturage, HANDISTAR) avec la mise en circulation de la deuxième ligne de métro, ligne b qui reliera Saint-jacques - Gaité à Cesson - Viasilva. STAR est un service de Rennes Métropole. Transport en commun et mobilité.

De Bruz à Saint-Jacques-de-la-Lande : une nouvelle ligne Chronostar !

On les reconnaît à leur lettre "C". Les bus Chronostar offrent plus de fréquence, d'amplitude horaire, et bénéficient de nombreux couloirs réservés qui assurent leur temps de parcours. Avec l'arrivée de la ligne b, une nouvelle ligne, la C7, va relier Bruz à Saint-Jacques-de-la-Lande (métro Saint-Jacques – Gaîté). Deux autres lignes, les C3 et C5, verront leurs itinéraires modifiés.

Le réseau de bus est entièrement redéployé à compter du 24 octobre 2022
Le réseau de bus est entièrement redéployé à compter du 24 octobre 2022 (Star)

Temps de parcours : gagnants sur toute la ligne !

Le métro rapproche, et rebat les cartes du rapport temps/distance. Sur 320 itinéraires étudiés au départ des communes, le gain de temps moyen sera de 9 mn par rapport à aujourd'hui.

Quelques exemples :

  • Saint-Sulpice-la-Forêt –> Gare de Rennes :  39 mn ( contre 53 mn )
  • Betton –> Saint-Jacques – Gaîté  : 38 mn ( 59 mn )
  • Vern-sur-Seiche –> Beaulieu Université :  40 mn ( 53 mn )
  • Acigné –> Cesson ViaSilva : 20 mn ( 35 mn )
  • Bécherel –> Saint-Jacques – Gaîté : 70 mn ( 82 mn )
  • Chevaigné –> Gare  :  45 mn ( 52 mn )
  • Mordelles –> Cesson ViaSilva  : 49 mn ( 59 mn )

Quand le métro transforme la ville

La construction de la ligne b a été un levier pour aménager et transformer la ville. Illustrations avec quelques secteurs emblématiques.

Saint-Jacques Gaîté, nouvelle entrée de ville

Abords de la station Saint-Jacques Gaïté
Abords de la station Saint-Jacques Gaïté (A. Loubry)

En sortie de rocade sud, une nouvelle entrée de ville a été imaginée, en lien avec la station Saint-Jacques Gaîté, avec notamment le réaménagement du boulevard Mermoz. C’est aussi le point de départ des circulations douces : liaisons piétonnes et voies cyclables. Plus largement, c’est tout le quartier de La Courrouze qui se structure autour des deux premières stations de la ligne b.

J’habite Saint-Jacques-de-la-Lande et je travaille à La Courrouze : soit exactement le trajet de la ligne b. Depuis plus de dix ans ici, j’ai constaté le grand changement du quartier La Courrouze : il y a plein de commerces, un marché et bien plus de monde qui y habite.

Patrick Vinet, 62 ans, habitant de Saint-Jacques-de-la-Lande

La Mabilais

Abords du métro Mabilais
Abords du métro Mabilais (A. Loubry)

En lien avec la station Mabilais, un vaste périmètre a été réaménagé, depuis la rue de Redon jusqu’à la Vilaine. La nouvelle configuration permet une meilleure liaison du quartier avec le cœur de ville et le fleuve rennais. Le parvis aux abords immédiats de la station offre un espace paysager ; la rue de Redon n’est plus un axe de transit. La rue Malakoff s’est transformée en une promenade plantée, associée à une piste vélo qui rejoint le quai de la Prévalaye.

Colombier

Abords de la station Colombier

L’aménagement des abords de la station Colombier, rue du Puits-Mauger, vise à favoriser la liaison entre la zone commerçante historique, au nord, et le centre commercial Colombia. Un nouveau plan de circulation a vu le jour, laissant une large part aux transports en commun et aux modes actifs. Dans ce quartier dense, l’accent est mis par ailleurs sur le traitement paysager, avec des plantations d’arbres, de bosquets d’arbustes ou de plantes grimpantes.

Station Sainte-Anne

Extérieur Métro Saint Anne
Place Saint-Anne (A. Loubry)

C’est une place de près de 15 000 m2 qui a été rendue aux piétons. La différence de niveau, retrouvée lors des travaux du Couvent des Jacobins, a été mise à profit pour recréer deux ambiances : le parvis du centre des congrès dans la partie basse, et des terrasses dans la partie haute, qui accueille à nouveau les bouquinistes. Reliant les deux, de grandes marches invitent à s’asseoir pour profiter du soleil.

La place Ste-Anne a été inauguré au printemps 2022. Des portes ouvertes de la station y avaient alors été organisées. Des habitants font leur commentaire en vidéo :

Les Gayeulles

Abords de la station Gayeulles
Abords de la station Gayeulles (A. Loubry)

A deux pas du plus grand parc de Rennes, la station Les Gayeulles se dresse fièrement face à la salle de spectacle Guy-Ropartz. Plusieurs commerces se sont installés autour de la nouvelle place Lucie-et-Raymond-Aubrac, qui accueille le marché le mardi matin. Le nouvel Espace social commun et une école compléteront bientôt ce nouveau cœur de quartier

Enfin ! On l'attendait avec impatience ! C'est même une des raisons pour lesquelles nous avons ouvert l'épicerie ici, il y a quatre ans, car on savait que le métro allait changer le quartier, amener du flux et de nouveaux clients.

 

Johanna Hariri, cogérante de l'épicerie Ti Grains, Les Gayeulles

Cesson-ViaSilva

Station de métro Cesson-Viasilva

Côté Cesson ViaSilva, au centre du quartier du même nom, l’arrivée du métro s’accompagne aussi de l’aménagement de ce nouveau quartier, avec des objectifs similaires : donner un caractère urbain aux boulevards et favoriser les déplacements des piétons, cyclistes et bus.

Art et architecture le long de la ligne

Matériaux, formes, esthétique, ambiance… chacune des quinze stations de la ligne b a ses particularités, et toutes s'inscrivent dans le paysage urbain comme de véritables œuvres architecturales. Six groupements d’architectes ont été retenus sur concours pour concevoir les quinze stations de la ligne b. La démarche est encore peu courante, même si elle tend à se développer. « Les stations de métro font partie des infrastructures, au même titre qu’un pont ou une passerelle et relèvent le plus souvent du travail des ingénieurs », explique Sylvain Lelièvre, responsable du pôle Architecture et second œuvre de la ligne b à la Semtcar.

« Que Rennes Métropole propose un concours d’architectes pour la réalisation des stations de la ligne b est un acte fort », souligne Grégoire Zündel, de l’Atelier Zündel Cristea (AZC), lauréat avec Architram des stations les plus profondes (Mabilais, Colombier, Saint-Germain), et de la station Gares. Pour AZC, concevoir des stations de métro, est une première. Et s’agissant des stations profondes, la technique est exigeante. « Quand on crée des espaces à -26, -30 mètres, les contraintes sont très fortes, avec notamment des terres gorgées d’eau », explique Grégoire Zündel. Une fois les contraintes techniques « digérées », c’est tout l’art de l’architecte qui s’exprime. Objectif : « rendre le voyage agréable et intuitif, même s’il est court ».

À découvrir dans ou autour des stations

Huit artistes sont intervenus dans sept stations : Ugo Rondinone (Cesson ViaSilva), Valentin Carron (Joliot-Curie Chateaubriand), Isabelle Cornaro et Isabelle Arthuis (Gros-Chêne), Camila Oliveira Fairclough (Sainte-Anne), Charles de Meaux (tunnel entre Sainte-Anne et Saint-Germain), Jean-Marie Appriou (Gares) et Phillip King (Saint-Jacques Gaîté). Les œuvres sont financées par Rennes Métropole, l’État, la Région Bretagne et le fonds de dotation Puzzle. Que ce soit sur le plan architectural ou artistique, la ligne b aura inspiré...Découvrez quelques exemples en photos !