L'église St-Melaine bientôt réhabilitée

Sport et culture

De travaux de rénovation et restauration dans l'église de St-Melaine ont été votés au Conseil Municipal du 11 octobre. L'occasion de faire un point sur le projet... mais aussi de parler de l'histoire de l'édifice et de l'entretien des lieux de culte que la Ville possède !

L'essentiel à retenir

  • La Ville possède 10 églises (8 utilisées comme lieux de culte) : c'est elle qui doit en assurer l'entretien
  • 1,8M€ vont être investis dans des travaux de restauration pour l'église Saint-Melaine
  • Début des travaux fin 2022, pour un chantier de 14 mois environ

C'est annoncé : l'église Saint-Melaine sera prochainement en travaux. Propriété de la Ville de Rennes, le bâtiment sera restauré en concertation étroite avec la Conservation Régionale des Monuments Historiques, l'église étant classée depuis 2013. Des études de diagnostics ont en effet confirmé la nécessité de restaurer l'édifice. Priorité n°1 : reprendre les toitures des quatre collatéraux.

Ce chantier d'ampleur ne sera pas une première pour l'édifice bordé par le parc du Thabor. Plusieurs fois détruite, reconstruite et endommagée au fil des siècles, l'église en a vu d'autres. Elle entrera donc dans une nouvelle phase de travaux à partir de fin 2022.

casque

14 mois de travaux

budget

1,8 M€ de travaux

Les travaux à venir :

  • Restauration des charpentes bois
  • Remplacement des ardoises
  • Restauration du vitrail et de la porte ouest
  • Reprises de maçonnerie
  • Restauration des façades
  • Mise en conformité des installations électriques concernées par les travaux

L'église en images

Patrimoine religieux : que fait la ville ?

On ne le sait pas toujours, mais la Ville de Rennes possède un riche patrimoine religieux. 8 églises encore utilisées comme lieux de culte appartiennent à la Ville, et la plupart sont protégées au titre des Monuments historiques. La Ville possède également le Vieux-Saint-Etienne et la chapelle Saint-Yves, qui ne sont plus utilisés comme lieux de culte. Découvrez les dans la carte ci-dessous :

Ces 8 églises sont mises à disposition du diocèse, affectataire de l'église. Mais comme pour tout propriétaire, les gros travaux de maintenance relèvent de la responsabilité de la Ville de Rennes ! Budget annuel pour leur maintenance : 150 000€. Un montant qui permet de gérer les urgences mais pas de lancer de grands travaux. Raison pour laquelle une étude est en cours pour identifier les besoins de rénovation de nos églises dans les prochaines années, afin de pouvoir les anticiper.

Certains chantiers sont d'ores et déjà lancés, à l'image de celui de l'église Saint-Aubin, place Sainte-Anne, qui avait été fragilisée par les travaux de la ligne b du métro. Fermé depuis 2015, cet édifice imaginé par Martenot devrait partiellement rouvrir en décembre prochain et les travaux être définitivement achevés début 2022.

Et les autres églises alors ? Rennes comprend bien sûr d'autres édifices religieux, mais qui n'appartiennent pas à la Ville. De nombreuses églises ont par exemple été construites après la loi de séparation de l'Église et de l'État de 1905, sans que la Ville en assure la maîtrise d'ouvrage.

L'histoire de Notre-Dame-en-Saint-Melaine

L'église de Saint-Melaine a une riche histoire. Une église primitive fut d'abord construite sur cet emplacement, qui abritait la tombe de Saint Melaine, considéré comme le tout premier évêque de Rennes au début du VIème siècle. Plusieurs fois brûlée et reconstruite, elle sera finalement remplacée par une église romane au XIème-XIIème siècle. Pas de miracles, cet édifice a en grande partie été remplacé aujourd'hui, mais quelques traces subsistent, comme les bases de la tour du clocher ou encore des chapiteaux sculptés, qui sont aujourd'hui conservés au musée de Bretagne. Plus récente (mais tout aussi intéressante), une peinture murale du XVème siècle représentant le baptême du Christ est toujours visible dans l'église.

fresque
La peinture murale représentant le baptême du Christ (WikiRennes)

L'anecdote

Une impressionnante statue de la Vierge trône sur la tour du clocher. Et son histoire est plutôt amusante. Au XIXème siècle, le curé de la paroisse décide de voir les choses en grand : il veut que son église se voit des quatre coins de Rennes. L'idée est donc de faire du sommet de l'édifice le point culminant de la ville. Sitôt dit, sitôt fait, la tour octogonale du clocher est surélevée en 1855 et couronnée d'une statue de la Vierge, histoire de la faire monter encore un peu plus en hauteur. Mission accomplie.
 

En 1943, l'église subit la guerre de plein fouet. Fin mai, un bombardement (on l'évoque à la fin du podcast ci-dessous) va toucher le Thabor... et donc l'église, juste à côté. Un bombardement qui coûtera la vie à 200 Rennais, détruira intégralement une centaine de bâtiments et soufflera la quasi totalité des vitraux de l'église.

Ironie du sort, le vitrail de 8 mètres de haut de l'église représentant "La Translation (reliques) de la dépouille du Saint évêque Melaine arrivant aux portes de la ville de Rennes par la Vilaine" avait été installé seulement un an avant la catastrophe, en 1942. Il ne sera restauré qu'en 1988.

Sources et ressources

  • Envie d'en apprendre plus sur les églises de Rennes ? Vous pouvez contacter votre élue déléguée au patrimoine, Claire Lemeilleur (c.lemeilleur@ville-rennes.fr) ou la Direction du patrimoine
  • Découvrez toute l'histoire de l'église Saint-Melaine sur wiki-rennes.fr