Une place pour l'éternel Philippe Pascal, roi du rock rennais

Sport et culture
Portrait du chanteur Philippe Pascal
Philippe Pascal donne son nom à la place de la salle de la Cité, haut-lieu du rock rennais (Karine Baudot)

Les légendes du rock sont éternelles. D’autant plus lorsque leur nom est gravé dans le métal d’une plaque commémorative. C’est le cas de Philippe Pascal, leader charismatique du groupe Marquis de Sade, qui a offert à Rennes ses lettres de noblesse rock, à l’aube des années 1980. Et qui donne désormais son nom à la place d’une salle de la Cité fraichement rénovée.

Concert hommage à Philippe Pascal

Vendredi 24 juin, 19 h, salle de la Cité. Au programme : les trois groupes de Philippe Pascal en formation originale (Marquis de Sade, Marc Seberg, The blue train choir) + une vingtaine d’artistes dont : Dominique A, Pascal Obispo, Frédéric Lo, Alan Stivell, Mona Soyoc…
28€ en prévente (en ligne sur fnac.com ou sur facebook.com/3ptittour)
35€ sur place, à la salle de la Cité

À voir également : une exposition de Pierre René Worms, salle du jeu de Paume, du 20 au 24 juin & une fresque de Patrice Poch, qui sera dévoilée le 23 juin sur le parvis de la salle de la Cité.

Consultez le programme complet.

Résistants, scientifiques, militaires, personnalités du monde économique ou politique… Tout le monde n’a pas le privilège de donner son nom à une rue ou à une place, et les étoiles du rock sont encore moins nombreuses à briller sur les plaques commémoratives françaises. Rennes n’est pas Broadway, et pourtant…

Philippe Pascal est la belle exception qui confirme la règle. Le regretté leader charismatique du groupe Marquis de Sade donne en effet officiellement son nom à la place de la salle de la Cité, récemment réaménagée. Là même où tout commença, à la fin des années 1970. Enfin, à quelques mètres : "historiquement, les Marquis de Sade sont nés en 1977 après que nous avons assuré la première partie des Damned, un concert mémorable programmé Halle Martenot. Philippe était dans la salle. Il nous a rejoint par la suite", précise le co-fondateur du groupe, Franck Darcel.

Le roi de Rennes, ville rock

Portés par ces ondes positives,  par le festival des TransMusicales et par une folle envie de créer, les « jeunes gens modernes »  ainsi qu'une une poignée de groupes rennais enflammèrent la scène rennaise pendant plusieurs années. Une movida rennaise qui valut à la capitale de Bretagne l’appellation officielle de « Rennes, ville rock ».

Marquis de Sade en 1978
Marquis de Sade en 1978 (Bertrand Lamy)

Deux albums suffisent aux Marquis de Sade pour rentrer dans la légende. Après « Rue de Siam » et un « Dantzig twist » tristement actuel, Philippe Pascal prolongea sa carrière sous le nom de Marc Seberg. Soit quatre albums et un inoubliable « Chant des terres ».

« A quoi bon l'immortelle / Cette fleur tout à fait morte / Dont les pétales fanés / Se dessèchent sous un globe.
Je préfère l'éphémère / Dont le vol argenté / Me rappelle à jamais / Un éternel été / Si j'avais su te dire/ Les mots se dissimulent / Les lettres se minusculent / Dans l'espoir d'une virgule.
En suspension… 
»

Marquis de Sade sur la scène du Liberté, à l'occasion de la reformation du groupe
Marquis de Sade sur la scène du Liberté, à l'occasion de la reformation du groupe (Karine Baudot)

Soirée hommage en juin

Devenu immortel, celui qui sublima la douleur de Charles Baudelaire a quitté le monde des terriens, mais est toujours le roi des airs murmurés dans le creux de l’oreille. Le 24 juin, ils seront nombreux à lui rendre hommage en chantant ses textes sur la scène de la salle de la Cité : Dominique A, par ailleurs auteur du bouleversant « Fleurs plantées par Philippe » ; Pascal Obispo, Frédéric Lo, Mona Soyoc... Ces artistes seront entourés par les membres originaux des trois groupes dont il fut la voix (Marquis de Sade, Marc Seberg et The blue train choir), tandis que son fils Jean-Pascal projettera des images vidéos sur les murs de la salle.

Gravé dans le marbre et le métal, la légende du rock fera aussi l’objet d’une peinture murale réalisée par Poch, le plus rock des street artist rennais.

Après cette œuvre dédiée à Marquis de Sade, Patrice Poch rendra un nouvel hommage à Philippe Pascal  visible sur la place du même nom
Après cette œuvre dédiée à Marquis de Sade, Patrice Poch rendra un nouvel hommage à Philippe Pascal visible sur la place du même nom (Patrice Poch)

Jean-Baptiste Gandon

Quand votre cœur fait Pop ! Un hors-série sur les musiques actuelles