Les noms des rues se féminisent

Institutions et citoyenneté

Il faut bien le reconnaitre : les noms des rues et des établissements publics sont encore majoritairement masculins. Mais pour pallier cette injustice, la Ville attribue régulièrement des noms de personnalités féminines à ses nouvelles rues. Lors du conseil municipal du 29 mars, 8 nouveaux espaces publics ont été dénommés. Tous en l'honneur de femmes illustres.

Bertina Lopes

Artiste Mozambicaine, peintre et sculptrice. Son œuvre se caractérise par des peintures très colorées, souvent inspirées de contes et de poèmes africains, mais aussi d’événements politiques et sociaux. Elle voyage en Europe et elle s'installe à Rome. Après une longue carrière récompensée de plusieurs prix internationaux, elle décède à Rome le 10 février 2012. 

Quartier centre, espace délimité au Sud par l'avenue Sergent Maginot, au Nord par l'avenue Aristide Briand, à l'Ouest par la Vilaine et à l'Est par l'axe Est-Ouest venant se substituer à la fontaine.

Wangari Muta Maathai

Militante de l'environnement, prix Nobel de la Paix  (1940 - 2011)
Née en 1940 au Kenya, elle devient en 1971 la première femme africaine à soutenir une thèse de doctorat, puis enseigne l’anatomie vétérinaire à l’université de Nairobi. Wangari Muta Maathai est à l’origine du Green Belt Movement, une organisation indigène écoféministe qui encourage les femmes des milieux ruraux à planter des arbres pour lutter contre la déforestation et la désertification.  En 2004, elle reçoit le prix Nobel de la paix et devient ainsi la première lauréate africaine. La Légion d’honneur lui est aussi attribuée. 

Quartier centre - Pour un cheminement doux situé au Nord du cimetière du Nord et au Sud du terrain des gens du voyage de Gros Malhon, d'orientation Nord-Ouest - Sud-Est partant de la rive Est de l'avenue Gros Malhon et aboutissant sur la rive Ouest du chemin de halage Jean Delalande le long du canal d'Ille-et-Rance.

Joséphine Baker

 

Chanteuse et meneuse de revue, grande artiste américaine du 20e siècle.
Née en 1906 dans un milieu pauvre, Joséphine Mac Donald apprend très tôt de nombreux pas de danse.  Elle est recrutée par le Théâtre des Champs Élysées venu chercher aux Etats-Unis des danseurs et danseuses noirs, pour sa "la Revue Nègre". Après une centaine de spectacles en France et une tournée à l'étranger, Joséphine Baker entre au Théâtre des Folies Bergères. En novembre 1937, elle obtient la nationalité française en épousant, le jeune raffineur Jean Lion. 
Pendant la seconde guerre mondiale, elle s'engage et va chanter sur la ligne Maginot pour soutenir le moral des troupes. Devenue agent de renseignement elle soutient la cause du général de Gaulle, qu'elle rencontre à Alger au printemps 1943 et signe un contrat d'engagement dans l'armée de l'Air française. Après la guerre, elle va adopter onze enfants de toutes origines, sa "tribu arc-en-ciel". 

 

Quartier Francisco-Ferrer – Landry - Poterie. Pour une voie d'orientation Sud-Ouest Nord-Est, partant de la rive Est de l'avenue Georges-Henri Rivière et aboutissant sur la rive Ouest de l'avenue du Haut-Sancé.

 

Hélène Duc

Cette comédienne a été reconnue en 2005 comme  "Justes parmi les nations", pour avoir sauvé des dizaines de Juifs, à Bergerac et à Marseille pendant la guerre. Grande tragédienne,  elle jouera également de nombreuses fois pour la télévision, dont dans la série "Maguy", avec Rozy Varte et Jean-Marc Thibault. Mais son rôle le plus célèbre est celui de Mahaut d'Artois dans la série télévisée "Les Rois maudits", en 1972.  En 2009, Hélène Duc reçoit la croix de chevalier de la Légion d'honneur puis d'officier de la Légion d'honneur en 2011. 

Quartier  Francisco-Ferrer – Landry - Poterie. Pour une voie entre la rive Nord-Est de la rue de Châteaugiron et aboutissant sur la rive Ouest de l'avenue du Haut-Sancé.

 

Le cap est donné pour rattraper des décennies de surreprésentation des hommes dans l'espace public

Flavie Boukhenoufa, déléguée aux relations internationales, aux relations publiques, aux cultes et à la laïcité
155 noms de rue féminins en 2020

155 noms féminins pour les rues en 2020

Source : Ville de Rennes
14 % de noms de rue avec des noms féminins

14 % de noms féminins parmi les rues qui portent des noms de personnes

Source : Ville de Rennes
 54 % de noms féminins pour les rues depuis 2014

54 % de noms féminins pour les nouvelles rues depuis 2014

Source : Ville de Rennes

Juliette Grégo

Chanteuse interprète et actrice, considérée comme la muse  du milieu artistique et intellectuel du quartier Saint-Germain-des-Prés à Paris. Juliette Gréco côtoie Sartre, Beauvoir, Prévert, mais aussi des célébrités américaines. Elle commence à faire du théâtre et joue quelques rôles secondaires au cinéma, mais elle se fait finalement connaitre par la chanson. Elle devient une interprète mondialement connue, chantant les textes de Ferré, Brel, Brassens ou Vian.  Jusqu’à sa tournée d’adieux en 2016, elle enregistre des albums et donne des concerts. Juliette Gréco reçoit plusieurs distinctions, dont la Légion d’Honneur. 

Quartier Francisco-Ferrer – Landry - Poterie
Pour un espace délimité au Sud-Ouest par la rue de Châteaugiron, au Sud-Est par la voie dénommée ci-dessus Rue Hélène Duc.

Flora Nwapa

Ecrivaine nigériane (1931 - 1993), chantre de la littérature africaine moderne. 
Florence Nwanzuruahu Nkiru Nwapa bénéficie d’une éducation littéraire à l’université d’Ibadan, puis à l’université d’Edimbourg en Ecosse.  À partir de 1970, elle occupe successivement les fonctions de ministre de la santé puis des terres et du développement urbain jusqu’en 1974
Parallèlement Flora Nwapa est considérée comme étant la première écrivaine nigériane publiée internationalement. Elle brise l’image stéréotypée des Nigérianes dépeinte par les écrivains masculins. En 1976, Flora Nwapa est aussi la première femme à fonder une maison d’édition au Nigéria. À partir de la fin des années soixante-dix, Flora Nwapa jouit d’une grande popularité : elle reçoit de nombreuses invitations des universités européennes et américaines et elle est souvent considérée comme étant la « mère de la littérature africaine ». 

Quartier Villejean - Beauregard. Pour une voie en impasse d'orientation Sud-Est Nord-Ouest, puis Sud-Ouest – Nord-Est, ayant pour origine la rive Nord-Ouest de l'avenue Jacqueline de Romilly dans la continuité Nord-Ouest de la rue Aurélie Nemours.

Marguerite Duras

Marguerite Duras  (1914 – 1996) est une écrivaine, dramaturge, scénariste  et réalisatrice.
 Sa jeunesse en Indochine la marque toute sa vie. Elle se met à écrire pendant la Seconde Guerre mondiale, période durant laquelle elle se politise et rejoint la Résistance. Son écriture est souvent reliée au mouvement du Nouveau Roman. Durant les années soixante, elle est très active politiquement, signant par exemple le Manifeste des 121 contre la guerre d’Algérie. Marguerite Duras remporte le Prix Goncourt en 1984 pour L’Amant, un roman d’inspiration autobiographique. Elle écrit également des pièces de théâtre et des scénarios, comme les dialogues du film "Hiroshima mon amour" d'Alain Resnais. Marguerite Duras a aussi réalisé plusieurs films, principalement à la fin de sa carrière. 

Quartier Villejean - Beauregard. Pour une voie en impasse d'orientation Sud – Nord ayant pour origine la rive Nord de l'avenue Jacqueline de Romilly dans la continuité Nord de la rue Elsa Triolet.

Annaig Renault

Née en région parisienne de parents militants pour la culture bretonne et la défense du breton, Annaig Renault rejoint véritablement la Bretagne à 20 ans et participe à la vie culturelle régionale. Elle est notamment directrice adjointe du Centre de la Briantais à Saint Malo, puis secrétaire générale de l’Institut culturel de Bretagne. En 1995, elle publie "Dec'h zo re bell dija" le premier roman écrit en breton par une femme. En 2002, à l’université Rennes 2, elle soutient une thèse de doctorat en études celtiques sur la poésie du prêtre et écrivain breton Maodez Glanndour. Elle publie aussi divers travaux de recherche en littérature. Annaig Renault est récompensée pour son œuvre en français et en breton par le collier de l’ordre de l’Hermine. 

Quartier Villejean - Beauregard. Pour une voie privée en impasse d'orientation Sud – Nord, puis Est – Ouest ayant pour origine la rive Nord de l'avenue Jacqueline de Romilly.