Charte de l'arbre: à vous de donner votre avis!

Environnement
le parc du landry à rennes
Le parc du Landry, au sud-est de Rennes: un îlot de verdure en pleine ville. (Didier Gouray)

La Ville de Rennes et ses partenaires ont élaboré une charte pour sensibiliser à la présence de l’arbre en ville et à sa préservation. Elle est soumise à une concertation publique sur le site de la Fabrique citoyenne du 6 mai au 27 août. Exprimez-vous!

Pendant deux ans, un groupe de citoyens a planché avec les services techniques de la Ville sur la rédaction d’une Charte de l’arbre. Cette commission «Arbre dans la ville» a rassemblé des habitants, des chercheurs et des représentants d’associations environnementales. Ils se sont réunis tous les mois pour débattre du sujet.

Tout juste finalisée, la charte (consultable ci-dessous) comporte une trentaine d’engagements pour sensibiliser, préserver le patrimoine arboré existant et planter durablement en tenant compte du changement climatique. Des fiches action viendront préciser les modes d’intervention, les acteurs impliqués et les moyens financiers disponibles.

Concertation du 6 mai au 27 août

Jusqu’au mois de mars, la Ville a fait le tour des conseils de quartier pour recueillir l’avis des habitants et leurs priorités. Place désormais à une concertation plus large, en ligne. Elle démarre sur le site de la Fabrique citoyenne le 6 mai et se prolonge jusqu'au 27 août.  
Cinq questions sont posées autour des actions qui pourraient être mises en place afin de :

  • sensibiliser à la présence de l'arbre;
  • protéger et valoriser le patrimoine existant;
  • promouvoir les avancées scientifiques et technologiques au service de l'arbre;
  • planter de manière durable dans les nouveaux aménagements;
  • développer des typologies différenciées de plantations.

Les remarques, questions et contributions des Rennais permettront d'enrichir la réflexion sur l'arbre dans la ville et de préciser les actions concrètes de la charte de l'arbre. Celle-ci sera finalisée à l'automne.

Promouvoir l'arbre et apaiser le débat 

La démarche entend promouvoir l’arbre en ville avec des objectifs quantifiables à la clé. Elle veut aussi apaiser le débat en informant sur les contraintes de l’arbre urbain, son cycle de vie. 

Cette charte sera signée par la Ville de Rennes – qui doit montrer l’exemple – mais aussi par les aménageurs, les propriétaires fonciers, les bailleurs, les promoteurs, les architectes... Tous ceux qui voudront bien s’engager à faire plus et mieux. «Les aménageurs, les promoteurs, les concessionnaires de réseaux et les grands propriétaires fonciers sont aussi des acteurs de l’arbre. Les faire adhérer sera l’un des grands enjeux de cette charte», explique Bertrand Martin, de la direction des Jardins et de Biodiversité.  

Les quartiers plus verts que le centre-ville

On dit Rennes minérale. C’est vrai… mais surtout en centre-ville. Dans les quartiers, Rennes est beaucoup plus verte. La canopée arborée (1 195 ha) couvre 24?% du territoire rennais. Elle se partage entre le domaine public (69?%) et le domaine privé (31?%). 
En réalité, la Ville de Rennes n’entretient que 49?% du patrimoine végétal local. Le reste relève de la responsabilité d’autres propriétaires, petits et grands. Preuve que l’arbre est bien l’affaire de tous. Et même de ceux qui n’ont pas la chance de posséder un jardin tant ses services écologiques rendus sont grands.