Une épicerie gratuite à Rennes 2

Santé et social
L'épicerie gratuite de Rennes 2 a ouvert le 14 janvier
(C. Le Dévéhat)

Lundi soir c'était la première ouverture de l'épicerie gratuite de Rennes 2. Un gros succès pour ce nouveau concept qui allie solidarité et lutte contre le gaspillage.

Clémentines, fromages frais, choux, morceaux de viande…Les caissons et frigos de la toute nouvelle épicerie gratuite installée sur l'Université de Rennes 2 étaient bien remplis ce lundi 14 janvier, premier jour de son ouverture.  Parmi la vingtaine d'étudiants bénévoles, les responsables sont plus que satisfaits : c'est plein à craquer. " Pour des raisons de sécurité, nous ne ferons entrer que 17 personnes à la fois" crie Hélène devant les 200 étudiants qui s'agglutinent dans le hall. Avant de lancer un appel à de nouveaux bénévoles. Pour l'instant, l'ouverture de l'épicerie gratuite est prévue tous les lundis à partir de 18h, jusqu'à épuisement des stocks. "Si nous sommes assez nombreux pour tenir des permanences, nous pourrions ouvrir tous les jours puisque nous récupérons les invendus des supermarchés"  explique Nolwenn.

Solidarité et lutte contre le gaspillage

" Notre objectif est à la fois de répondre à un besoin quand on sait qu'un étudiant sur cinq a des difficultés pour se nourrir (*) mais aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire" poursuit la jeune femme. Le principe est donc de récupérer les invendus des supermarchés locaux et de les distribuer le soir aux étudiants de Rennes 2. Aucun critère de revenus n'est retenu, comme dans d'autres associations caritatives. C'est le même principe que celle de l'association Cœur résistant qui a déjà ouvert une épicerie gratuite à Rennes. 
Les produits, quasiment tous frais, proviennent donc des supermarchés locaux, pour maîtriser la traçabilité. Pour ce premier soir d'ouverture, ils ont été livrés par l'entreprise Breizh Phenix qui lutte contre le gaspillage alimentaire,et sont en provenance d'un Leclerc drive. Par la suite, l'association a prévu de faire des tournées à l'aide d'un vélo cargo. " Nous mettons de caissons étanches avec des blocs de glace pour maintenir la chaîne du froid". Un partenariat est aussi en cours de définition avec la Ville pour récupérer les barquettes non servies dans les cantines. 

* Lire à ce sujet le rapport de de l'observatoire  de la vie étudiante sur le site de l'Audiar 

A lire aussi dans la presse

En chiffre

étudiants en 2019 - 2020

69 000 étudiants en 2019 - 2020

17 % des étudiants ne mangent pas à leurs faim

17 % des étudiants ne mangent pas à leurs faim

Source : Observatoire métropolitain de la vie étudiante
étudiants ont recours à l'aide alimentaire

4,7 % étudiants ont recours à l'aide alimentaire

Source : Observatoire métropolitain de la vie étudiante