Rennes Métropole, territoire d'innovation

Bus et vélo circulant dans Rennes
Rennes Métropole, un territoire positionné notamment sur les nouvelles mobilités (R. Volante)

Riche d’un écosystème dense en termes de grands groupes, de start-up et de laboratoires de recherche, Rennes Métropole multiplie les expérimentations avec de nombreux partenaires pour favoriser l’innovation. La métropole s’implique aussi dans de nombreux appels à projets, en particulier sur les mobilités intelligentes.

Inventer des mobilités intelligentes

Rennes Métropole a signé en janvier 2017 avec l’État son pacte métropolitain d’innovation (PMI). Dix actions relevant des « nouvelles mobilités intelligentes » y sont inscrites avec, à la clé, un financement de 7,1 M€.

Régulièrement en tête des palmarès nationaux sur la qualité de son réseau de transports collectifs et de ses actions en faveur des déplacements alternatifs à la voiture individuelle, Rennes métropole a fort logiquement retenu la thématique des nouvelles mobilités intelligentes pour son pacte d’innovation. Ce pacte est assorti d’un soutien financier de 7,1 M€ pour dix projets visant à développer de nouvelles mobilités, soutien auxquel s’ajoutent des crédits de l’État, de la Caisse des dépôts, de la Région.

Bus électrique et parkings intelligents
Le projet le plus emblématique est le partenariat avec Bluebus, du groupe Bolloré, pour l’expérimentation de bus 100 % électrique, en cours jusque fin 2019. La mise en location de 1 400 vélos à assistance électrique et la première édition de inOut, en mars 2018, 2017, ont également bénéficié du soutien du PMI.
Sept autres projets/études sont en cours de réalisation :

  • Expérimentation de logistique urbaine
  • Développement de nouvelles fonctionnalités pour des parkings « intelligents »
  • Passage de l’ensemble des engins de collecte des déchets ménagers à la motorisation gaz naturel (GNV)
  • Expérimentation de l’utilisation des bandes d'arrêt d'urgence par les bus et les covoitureurs
  • Étude sur la validation par carte bancaire sans contact" pour les transports collectifs
  • Étude   "temps et congestion automobile" à l’échangeur des Longs Champs
  • Étude de réindustrialisation du site de la Janais

Signer ce pacte nous engage. Il nous positionne dans un domaine d’excellence et d’innovation, celui des mobilités intelligentes, pour que nous puissions diffuser la croissance, entraîner les territoires, être une force motrice de l’économie régionale.

Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole

Coopération élargie
Le pacte métropolitain d'innovation est complété par un Contrat de coopération entre la Métropole et les intercommunalités de l'aire urbaine de Rennes, et au-delà, avec les agglomérations de Fougères, de Redon, de Vitré et de Saint-Malo, toujours sur le thème des mobilités, les pratiques dépassant les frontières administratives.
Près de 697 000 € sont dédiés à ce contrat de coopération métropolitaine. Neuf projets ont été définis suite à de nombreuses rencontres entre les signataires.

-    Création d’une plate-forme de covoiturage à l’échelle interrégionale (ouestgo.fr)
-    Enquête ménages déplacements à l’échelle de l’Ille-et-Vilaine, réalisée de janvier à avril 2018, (premiers résultats en septembre 2018)
-    Étude sur les aires de covoiturage en Ille-et-Vilaine
-    Étude sur les espaces de coworking (Audiar)
-    Étude sur l’autopartage des flottes de véhicules des entreprises et/ou d’administrations (Audiar)
-    Expérimentation de l’autopartage (communauté de communes de Val d’Ille-Aubigné)
-    Étude sur le stationnement intelligent (Vitré communauté)
-    Conforter les pôles d’échanges multimodaux (Saint-Malo Agglomération)
-    Le dernier projet vise à capitaliser les connaissances issues des études et expérimentations.

Un territoire d'innovation de grande ambition

Le projet « Mobilités intelligentes » retenu lors de l'appel à manifestation d'intérêts « Territoires d'innovation de grande ambition » (Tiga) a pour ambition de positionner le territoire métropolitain en laboratoire favorisant le développement de démarches d'innovation et d'expérimentation au service des mobilités intelligentes, domaine où se concentrent des enjeux forts du développement de la métropole.

Plus de 40 partenaires publics et privés portent ce projet : acteurs institutionnels (Rennes Métropole, Région Bretagne...), acteurs académiques (Universités Rennes 1 et Rennes 2, École nationale supérieure, Institut national des sciences appliquées, Institut d’études politiques, École de chimie,...), acteurs économiques (Images & Réseaux, ID4Car, pôle d'excellence Cyber, Groupe SNCF, Orange...).

La réponse définitive à l’appel à projets TIGA doit être rendue en avril 2019. Les 15 à 20 lauréats se répartiront 450 millions d'euros.

Rennes St Malo Lab, un laboratoire grandeur nature

Créé en 2016 par Rennes Métropole bientôt rejointe par Saint-Malo Agglomération, Rennes St Malo Lab est un "living lab". Autrement dit, un laboratoire "grandeur nature" qui organise l’expérimentation de solutions innovantes sur ces deux territoires. L'animation a été confiée à la technopole Rennes Atalante et dispose d'un fonds d'avance remboursables pour les entreprises innovantes.

« Rennes Saint-Malo Lab, c’est un enjeu d’attractivité du territoire. C’est offrir aux  entreprises, d’ici ou extérieures, la possibilité de tester un concept ou un futur produit dans le temps et l’espace nécessaires »

Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole

La plus petite smart city du monde


Prenez une commune de 1 500 habitants, une PME, une start-up et le dispositif Rennes Saint-Malo Lab : vous obtenez Smart Saint-Sulpice, un projet dont l’objectif est de faire baisser de 20 % la consommation énergétique des bâtiments communaux. En vidéo, visite guidée de la plus petite smart city du monde.