Pascal Nignol. La voix du breton au Musée de Bretagne

Sport et culture
Pascal Nignol (au centre) anime des discussions en breton aux Champs libres
Pascal Nignol (au centre) anime des discussions en breton aux Champs libres (A. Amet)

Ce médiateur culturel propose des visites guidées en breton au Musée de Bretagne. Il a été nommé dans la catégorie "Brittophone de l’année"’ aux prix de l’avenir de la langue bretonne 2019.

« Je ne m’y attendais pas du tout, je l’ai appris par hasard !  J’en suis très heureux et surtout très fier », lance Pascal Nignol, médiateur culturel au Musée de Bretagne. Le guide, à l’accent chantant du pays vannetais, est nommé dans la catégorie "’Brittophone de l’année’" aux Prizioù 2019.

Organisés par France 3 Bretagne et l’Office public de la langue bretonne, ces prix mettent en lumière les meilleures créations en langue bretonne de l’année. Une manière de récompenser le travail de longue haleine de Pascal Nignol, qui propose des visites en breton  au Musée. « Depuis 10 ans, une visite en breton ouverte à tous est organisée une fois par mois. Et je reçois  tous les groupes ou scolaires qui le souhaitent tout au long de l’année », explique t-il.

Et ce n’est pas tout : Pascal Nignol a lancé depuis deux ans une initiative aux Champs Libres, dans le cadre des  rencontres du #4C. "Boest ar brezhoneg’", la "Boîte du breton’" permet aux bretonnants de tous poils de se réunir tous les jeudis midis au 4étage des Champs Libres, pour échanger en breton.

La cérémonie des Prizioù aura lieu le 1er mars à Bruz. Une chose est sûre : « même si je n’obtiens pas le Prix, le fait d’avoir été nominé a mis en lumière mon travail de longue date pour le breton et c’est déjà formidable ! »

Anna Quéré

La Ville de Rennes à l’honneur pour la langue bretonne

Les initiatives menées par la ville en faveur de la langue bretonne ont aussi retenu l’attention du jury des Prizioù. Rennes est nommée dans la catégorie "Collectivités" pour sa politique d’installation progressive de panneaux de rues bilingues, mais également pour avoir soutenu la création de la crèche en immersion « Bisigoù ». La Ville a aussi accompagné l’installation du centre de formation Skol an Emsav dans le centre-ville de Rennes à la rentrée dernière. La concurrence est forte : le Musée de l’ancienne abbaye de Landevennec et la Ville de Carhaix sont également en lice. "