Les aménagements vélos prolongés jusqu'à fin septembre

Transports
vélo circulant rue Hôtel-Dieu
Rue Hôtel-Dieu, les aménagements provisoires évoluent mais restent jusqu'à fin septembre (A. Loubry)

Les aménagements provisoires pour les vélo et les piétons réalisés par la Ville et la Métropole au moment du déconfinement vont perdurer jusqu'à fin septembre. Quelques aménagements sont en cours boulevard de la Tour d'Auvergne et rue de l'Hôtel-Dieu.
En jeu : permettre les distanciations physiques, promouvoir les déplacements vélo et piétons et éviter le recours massif à la voiture individuelle, source de pollution et de ... bouchons. 

Détail des aménagements

Les premiers aménagements transitoires ont été réalisés avant le déconfinement, le 11 mai. Ceux pouvant être réalisés à très court terme sur des secteurs structurants ont été identifiés, en lien avec l'association d'usagers du vélo Rayons d'action. Ils visent  à améliorer les conditions de circulation et sécuriser les déplacements des cyclistes. D'autres aménagements ont été réalisés dans les semaines suivantes, afin d'amplifier cette dynamique.
Les aménagements sont mis en œuvre par un marquage au sol jaune temporaire ainsi que l’utilisation éventuelle de séparateurs physiques (balisettes) entre les différentes voies.
Les riverains ont été informés des modifications impactant la circulation et le stationnement en amont.

Rue de l'Hôtel-Dieu, rue Lesage, pont Legraverand

vue

L'aménagement d'une piste cyclable côté sud de la rue de l'Hôtel-Dieu (sur chaussée mais séparée de la circulation automobile par des balises) a été testé dès mi-mai. Son avantage est de permettre la continuité cyclable dans le sens Villejean > Beaulieu.
Mais ce dispositif s'avère avoir un impact trop important sur le réseau bus. Il est remplacé début septembre par une voie partagée bus+vélos. 
Dans le prolongement, sur le pont Legraverand, un couloir bus et vélo dans le sens ouest>est est matérialisé. Le trottoir sud est élargi. 

Boulevard de la Tour d'Auvergne (entre la place de Bretagne et la rue de l'Arsenal)

vue

Les pistes cyclables, situées sur les trottoirs des deux côtés du boulevard, ont été repositionnées sur la chaussée, pour laisser libre place aux piétons.
Sur l'une des deux files de circulation existantes, ont été aménagées des voies cyclables, séparées de la circulation automobile par des balises.
En septembre, ces aménagements sont remplacés par des couloirs  partagés bus+vélos dans les deux sens. 

Rue Saint-Hélier et pont Saint-Hélier

vue

Elargissement de la bande cyclable existante sur la rue Saint-Hélier, dans le sens ouest > est.
Cette modification vise à améliorer la distanciation sociale entre les cyclistes en approche du carrefour à feux boulevard René Laënnec.

Pont Saint-Hélier : les pistes cyclables, situées sur les trottoirs des deux côtés du pont, sont repositionnées sur la chaussée (avec séparation de la circulation automobile par des balises), sur l'une des deux files de circulation existantes, permettant le respect de la distanciation sociale pour les piétons et cyclistes. 

Boulevard de la Liberté (nord)

vue

Aménagement d'une piste cyclable sur le côté nord, entre la rue de Nemours et la rue Poullain-Duparc : sur chaussée mais séparée de la circulation automobile par des balises. Ce nouvel aménagement permet la continuité cyclable dans le sens avenue Janvier > Place de Bretagne.
Voie sud : aménagement d'une piste cyclable, dans le sens Place de Bretagne > avenue Janvier. D'abord positionnée sur la voie de circulation de gauche, jusqu'à la rue du Vieux-Cours, elle a été replacée, dans le courant de l'été, sur la voie de circulation de droite. 
Les places de stationnement existantes entre la place de Bretagne et la rue Tronjolly sont conservées et des places livraisons sont créées entre la rue Tronjolly et la rue du Vieux Cours. 

Quais nord de la Vilaine : création de la première "vélorue" rennaise 

La Ville de Rennes expérimente sa première vélorue entre la place Pasteur et la place de Bretagne. Les quais nord (quais Chateaubriand, Lamartine et Duguay Trouin)  sont réservés à la circulation des cyclistes (double-sens cyclable) et à la desserte riveraine.
Le quai Lamartine est fermé à la circulation générale (accès riverains immédiats, livraisons et véhicules de secours uniquement), tandis que les dessertes riveraines et le stationnement sont maintenus sur le quai Chateaubriand (sortie obligatoire par la rue Jean Jaurès, la rue Edith Cavell, la place du Parlement et la rue Victor Hugo) et le quai Dugay Trouin (accès maintenu par la rue de la Monnaie, la rue de Clisson, la rue Dugesclin, la rue de l’Horloge et la rue de Rohan).
En amont, sur l'avenue Aristide-Briand et le quai Dujardin, la bande cyclable est élargie à 2,5m et sécurisée. (entre les ponts Chateaudun et Pasteur).
 

2 vélos sur le quai nord de la Vilaine
vélos sur le quai nord de la Vilaine (A. Loubry)

Sécurisation des traversées aux carrefours

En parallèle, dès le 11 mai, la Ville de Rennes et Rennes Métropole ont sécurisé des traversées cyclables sur 9 carrefours à feux par  le renforcement du marquage au sol afin de mieux matérialiser les trajectoires empruntées par les vélos, élargissement des bandes cyclables, modification des bordures…). Ce plan de sécurisation se poursuivra dans les prochains mois sur d'autres carrefours de la ville.

Dans la métropole aussi 

Les services de Rennes Métropole engagent également cette dynamique avec les communes sur le territoire métropolitain.  Des aménagements sont réalisés dans 15 communes. 

Protéger le climat et l'air

Le développement des mobilités douces est un des axes forts du Plan de Déplacement Urbain de  Rennes Métropole en cohérence avec le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) et le Plan de Protection de l'Atmosphère (PPA). À ce titre, de nombreuses actions sont déjà engagées: création du Réseau express vélo (REV) qui comptera à termes près de 100 km de liaisons cyclables sur Rennes et les communes de la première couronne, développement des services aux cyclistes et sécurisation des points noirs de circulation.

Pour aller plus loin...