Le plan de déplacements urbains

Le Plan de déplacements urbains de Rennes Métropole est en cours de révision
Le Plan de déplacements urbains de Rennes Métropole est en cours de révision (Christophe Le Dévéhat)

L'organisation des mobilités sur le territoire de Rennes Métropole est définie par le Plan de déplacements urbains, qui prend en compte tous les moyens de déplacements. Un nouveau PDU est en préparation. Il sera approuvé fin de l'année 2019.

Qu'est-ce qu'un PDU ?

Le Plan de déplacements urbains (PDU) est un document réglementaire, obligatoire dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Le PDU fixe l'organisation des mobilités et les programmes d’actions en matière de transports - déplacements des personnes et des marchandises sur le territoire concerné pour 10 ans. Il vise à préparer l'évolution des transports de demain en traitant de l'ensemble des modes de déplacements (transports en commun, voiture, vélo, marche, transports de marchandises…) pour répondre aux besoins de mobilité de toute la population tout en assurant un équilibre avec l'environnement.

Révision du PDU actuel

Rennes Métropole, autorité organisatrice de la mobilité, dispose d’un PDU approuvé en 2007. Le PDU 2007-2017 a été mis en révision. C’est donc un nouveau projet d’organisation des mobilités qui va voir le jour pour la période 2019-2030, qui concernera le périmètre des 43 communes de la Métropole.

La concertation préalable - du 16 avril 2018 au 17 octobre 2018 - a donné lieu à un bilan de la garante de la Commission Nationale du Débat Public, à retrouver ici.

Les éléments de diagnostic

Le PDU actuel a été évalué en 2014. Plusieurs éléments de diagnostic ont été mis en avant, notamment à l'échelle de l'aire urbaine de Rennes :

  • Rennes, porte d'entrée de la Bretagne, est un atout pour le dynamisme local et s'inscrit de plus en plus dans un réseau de grandes métropoles : un carrefour de grandes voies routières nationales et régionales, un aéroport en pleine croissance, une Ligne à Grande Vitesse depuis juillet 2017…
  • Rennes, capitale régionale au bassin d'emploi dynamique, s'appuie notamment sur un réseau routier performant et gratuit, mais des congestions routières récurrentes existent en heures de pointe, particulièrement sur les pénétrantes d'accès à la rocade le matin et sur la rocade le soir ;
  • Les enjeux du PDU dépassent les échelles administratives et doivent traiter de l'ensemble des déplacements urbains /périurbains (725 000 habitants dans l'aire urbaine en 2016, 10métropole française et 3e aire urbaine française en matière de croissance démographique...)
  • De nombreux atouts en matière de réseaux de transports existent : la carte KorriGo Services à l'échelle de la Bretagne, un réseau de transports publics urbains performant sur le cœur de métropole, une étoile ferroviaire à 5 branches ;
  • La croissance automobile a des conséquences sur la qualité de l'air et des impacts climatiques. Une utilisation importante de la voiture solo est constatée sur la métropole et à plus grande échelle ;
  • La métropole est un territoire précurseur pour la mise en place de nouveaux dispositifs de mobilités (vélo en libre-service, location longue durée de vélos à assistance électrique...). Au-delà du foisonnement d'initiatives pour promouvoir l'éco-mobilité, des difficultés subsistent encore pour changer de braquet sur les modes alternatifs à la voiture solo.

Quatre enjeux identifiés

Sur la base de l'évaluation du PDU et des éléments de diagnostic, 4 grands enjeux ont été identifiés :

  • 1er enjeu : le climat. Inscrire la mobilité dans l’objectif de diminution de la pollution et de forte baisse des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.
  • 2e enjeu : l'accessibilité. Répondre aux besoins croissants de mobilités, liés à l’arrivée des nouveaux habitants et au développement économique.

  • 3e enjeu : définir les leviers d’actions permettant de répondre aux problématiques de pollution, de congestion et de sécurité, tout en intégrant les contraintes budgétaires des différents acteurs.

  • 4e enjeu : mettre en place des offres alternatives à l’usage de la voiture solo, en développant un « mix » de solutions de mobilités.

Quatre grandes priorités d'action

Les élus de la métropole proposent de définir le nouveau PDU autour de 4 grandes priorités d’action :

  • Provoquer des changements de comportement de mobilité en sensibilisant la population à de nouvelles formes d’usage des transports et en les informant sur les impacts de leurs déplacements (coûts, impacts sur la santé, sur l'environnement...)
  • Garantir une mobilité pour tous en contribuant à l’amélioration de la qualité de l’air (enjeu de santé publique) et en accélérant la transition énergétique
  • Proposer des leviers différenciés en fonction des territoires pour diminuer l’usage de la voiture solo
  • Renforcer l’intermodalité à l’échelle du bassin de vie rennais par l’émergence d’une culture partagée de la mobilité entre acteurs du territoire.

Résultats de l'enquête déplacements 2018

Les résultats de l’enquête déplacements réalisée de janvier à avril  2018 révèlent quelques surprises, comme l’augmentation de la marche. Ils confortent aussi la dynamique observée il y a 10 ans : on laisse de plus en plus la voiture au garage.

L’enquête Déplacements est un élément précieux pour évaluer les dispositifs et les politiques de mobilité et nourrir les réflexions sur le Plan de déplacements urbains.  Cette enquête, réalisée de janvier à avril 2018 auprès de 11 000 personnes, dont 4 400 habitants de Rennes Métropole, porte sur l’ensemble de l’Ille-et-Vilaine plus quelques communes limitrophes. Elle porte sur l'analyse des pratiques de mobilité des habitants de  392 communes, soit près  de 1 000 000 d’habitants. Voici les premiers enseignements à l’échelle de Rennes Métropole.