[inOut] : expérimenter l’éco-conduite avec WeNow

Innovation et recherche

Pendant trois mois, Enedis Bretagne a testé le dispositif de mobilité connectée WeNow dans les véhicules de ses collaborateurs. Le projet, présenté lors d’inOut, a pour objectif de limiter les émissions de CO2.

Portrait de icolas VIEL est employé d'Enedis et utilisateur de Wenow, appli présentée à InOut pour économiser du carburant
Nicolas VIEL est employé d'Enedis et utilisateur de Wenow, appli présentée à InOut pour économiser du carburant (A. Loubry)

Vers la conduite intelligente 

Dans le cadre des expérimentations inOut 2019, Enedis Bretagne et la startup WeNow ont fait le pari de la conduite intelligente. “Nous possédons 900 véhicules soit 17 millions de kilomètres parcourus et 4 000 tonnes de CO2 dégagées par an. Réduire notre emprunte carbone est indispensable“ assure Jean-Philippe Lamarcade, directeur régional d’Enedis. Durant trois mois, la startup parisienne WeNow a ainsi placé un dispositif embarqué sur les véhicules personnels de dix collaborateurs d’Enedis répartis entre Rennes, Vannes et Brest. “Notre antenne R&D est basée à Rennes et nous avons à cœur de construire un réseau d’entreprises engagées pour le climat sur le territoire“ explique Marion Daras, chargée de communication chez WeNow. 
 

Comment ça marche ?

La solution fonctionne grâce à un petit boitier connecté, branché à l’ordinateur de bord de la voiture. Il suffit ensuite d’installer l’application sur son smartphone. “WeNow évalue le comportement du conducteur entre vitesse, accélération ou décélération“ précise Marion Daras. Grâce à ces mesures, il est alors possible de réduire de 15 % sa consommation de carburant. L’application propose aussi au conducteur des conseils en éco-conduite afin d’adopter les bons gestes pour plus d’économie. “Cela procure une plus grande sécurité et de bons réflexes. On anticipe, on freine moins fort, on roule moins vite“ témoigne Nicolas Viel, chef de projets numériques chez Enedis.

Financé par WeNow, un projet de compensation carbone labellisé ONU permettra la plantation d’arbres sur le site d’Enedis Bretagne suite aux calculs d’émissions de CO2 à la fin de l’expérimentation. 

 

Bertille LOUVEAU