Au Rheu, on se prépare pour Le Vaisseau fantôme

Sport et culture

À l'occasion de la retransmission de l'opéra "Le vaisseau fantôme" en juin, des choristes amateurs ont répondu au défi de chanter eux aussi cette oeuvre de Wagner sous la houlette de l'école de la Flûme du Rheu.

Atelier chant
Atelier "tout le monde chante le vaisseau !", les habitants seront invités à chanter en préambule de la retransmission de l'opéra. (S. Priou)

« Maintenant on s’attaque à l’arrière des cuisses, on frotte jusqu’au mollet. Puis on détend sa mâchoire, et on redéroule doucement sa colonne vertébrale. Vous avez chaud ? C’est normal, et ce n’est que le début ! » Contrairement aux apparences, ceci n’est pas un échauffement avant un entraînement sportif, mais le début d’un atelier chant un peu particulier…

Ce jeudi 2 mai, à l’école de musique de la Flume, au Rheu, une quinzaine de participants (un seul homme !) ont répondu présents à cet atelier gratuit organisé par l’Opéra de Rennes et animé par la cheffe de chœur Eléonore Le Lamer.

L’objectif ? Répéter deux chants que le public entonnera, sous la baguette virtuelle du chef Gildas Pungier, quelques minutes avant la diffusion sur écran géant du Vaisseau fantôme de Richard Wagner, le 13 juin prochain à 20h, dans le cadre de l’événement « Opéra sur écran(s) ». Joué à Nantes, l’opéra sera retransmis en direct dans de nombreuses communes de Pays de la Loire et de Bretagne, le plus souvent en plein air.

Pas besoin de savoir chanter pour venir, l’idée est vraiment d’ouvrir ce type d’ateliers à tous ! On est tous des chanteurs de salle de bain, il suffit juste d’imaginer qu’on est dans une plus grande salle de bain !

Éléonore Le Lamer, cheffe de cœur

"Pas besoin de savoir chanter pour venir, l’idée est vraiment d’ouvrir ce type d’ateliers à tous ! On est tous des chanteurs de salle de bain, il suffit juste d’imaginer qu’on est dans une plus grande salle de bain !Le premier chant est un extrait du Vaisseau fantôme, traduit en français pour être plus accessible ! Bien sûr l’opéra est une musique exigeante, mais chacun est capable de s’en saisir et de prendre du plaisir à chanter" souligne Eléonore Le Lamer, ravie d’aller à la rencontre du public « hors les murs », à l’extérieur de l’opéra.

Pour Maryvonne et Geneviève, la musique classique, c’est une première. « Nous chantons déjà, mais dans une chorale de musiques contemporaines, populaires et chants de marin. C’est donc complètement différent ! », sourient-elles. Geneviève, quant à elle, a un peu plus l’habitude de l’opéra, puisqu’elle avait déjà donné de la voix il y a deux ans, lors de la retransmission de Carmen, de Georges Bizet.

Novices ou choristes plus avertis, tous les participants vont désormais pouvoir répéter chez eux grâce à des tutoriels et vidéos Youtube avant le grand jour, le 13 juin prochain !
 

Claire Baudiffier